To Do! « Nourrir Paris » ou l’histoire de l’alimentation de Paris

 

L’approche de la fin d’année est, pour les bons vivants à Paris et dans le monde, souvent synonyme de réunions familiales ou amicales autour de victuailles choisies avec soins pour élaborer un plat traditionnel ou surprendre ses convives avec un plat original.

Dans l’approvisionnement des mets choisis, Paris a fait évoluer son fonctionnement pour s’assurer un arrivage gastronomique de qualité, tout au long des époques. Même si le cœur originel de Paris était peut-être à Nanterre (cf. le coeur de Paris), le bassin parisien a su absorber la croissance exponentielle de la capitale et ses besoins accrus en nourriture (8000 habitants estimés en 275 ap JC ; 550 000 habitants en 1800 et 2 millions aujourd’hui ! -estimations intra muros selon les époques- ).

L’exposition “Nourrir Paris” raconte l’histoire d’une problématique politique, stratégique et sociétale : l’alimentation. Comprendre ces enjeux nous permet de mieux saisir les habitudes de consommations passées, présentes et les enjeux de celles à venir. Comment faisaient nos ancêtres parisiens ? Comment feront les générations à venir ?

Épidémies et famines, rationnements et sièges ; démarche locale et préservation de la richesse des sols, sont autant d’épisodes difficiles de l’histoire que de questions actuelles qui ont façonné et façonnent encore la consommation.

 

To Do! Nourrir Paris ou lhistoire de lalimentation de Paris sophie augustin unsplash paris capitale rue ville 1024x687

 

Des premières constructions parisiennes à la mégalopole d’aujourd’hui, Paris a obtenu son statut de capitale grâce à un emplacement central stratégique et à la Seine qui la traverse. Avec un transport facilité et la proximité avec de nombreuses villes productrices en grande couronne, la ville a vu naître les champs, les moulins, les Halles, Rungis pour se sustenter. Entre les Yvelines et le département de Seine-et-Marne, la capitale s’alimente grâce à des productions régionales riches. Un panel varié et accessible qui enclenche le développement d’une population grandissante malgré la disparition des productions dans l’enceinte même de Paris

Après la seconde guerre mondiale, l’industrie et le secteur tertiaire arrivent en ville et repoussent les champs et les vergers hors des murs. Les productions se délocalisent hors de Paris où les terres moins chères et plus faciles à automatiser réduisent les coûts de production. Paris garde encore quelques symboles de cette époque passée comme Montmartre et ses moulins et vignobles.  

Encore aujourd’hui, la capitale cultive un rapport ambivalent avec la nourriture : il n’y a jamais eu autant de restaurants et d’échoppes en ville et la curiosité culinaire des Parisiens semble sans limite. Pour autant, produire les matières premières de qualité à proximité de la ville ou s’approvisionner de façon raisonnée est de plus en plus difficile (ou de plus en plus cher). Pourtant, manger local et responsable est une envie grandissante dans le cœur des parisiens.

Des grands marchés aux épiceries fines, tous cherchent à se fournir en Île-de-France pour attirer le chaland avec plus ou moins de succès. Cela fait d’ailleurs régulièrement parti des éléments demandés par de futurs acquéreurs d’appartement lors qu’ils nous font part de leur projet : être dans un quartier aux commerces de bouche de qualité proposant des produits responsables.

 

Informations pratiques :

Bibliothèque Forney

Entrée Libre

1 rue du Figuier, 75004 Paris

Métro : Arrêt “Pont Marie” (Ligne 7)

Site web : www.paris-bibliotheques.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current ye@r *