Do you know Paris? Le vin de Paris existe vraiment !

Lors d’un déjeuner d’Appartonaute, nous nous sommes interrogés : y-a-t’il un vin parisien ? Si le vin est la boisson française par excellence, cela n’en reste pas moins un breuvage complexe à produire pour satisfaire les amateurs parfois exigeants. Pour un parisien gourmet et sensible à une production de proximité et à une consommation responsable en circuit court, que penser du vin dont les vignes ont poussées sur le sol de la capitale ? Si l’agriculture se développe sur les toits de Paris (cf.Parisculteurs) et si l’apiculture a trouvé un espace pour se développer, la culture viticole parisienne reste une défi complexe au prix du m² et face à un sol parfois peu accueillant !

Nous avons notamment en tête le vignoble que l’on peut voir à Montmartre et qui tient chaque année “La Fête des Vendanges”, célébrée depuis 1934. Rassemblement bon vivant, elle invite les habitants et célébrités de son époque pour un événement de la rentrée parisienne. Cette vigne un peu particulière est voisine du Musée de Montmartre et des jardins qui ont inspiré Renoir, peintre du début du XXème siècle. 

Cette vigne produit un millier de bouteilles chaque année qui sont toutes numérotées. Ce vin est inauguré pendant la Fête des Vendanges (deuxième week-end d’octobre)  où les premières bouteilles sont mises aux enchères puis la suite du lot est vendu tout au long de l’année dans la boutique du Musée du Montmartre. Les ventes de ce vignoble servent à soutenir les œuvres sociales du 18ème arrondissement. C’est ce que l’on appelle une vigne franche : elle ne fait aucun bénéfice et reverse ses revenus entre ses besoins d’entretien et l’association de l’arrondissement. Sa taille n’est en effet pas adaptée à l’exploitation traditionnelle mais sert volontiers pour les événements, l’apprentissage et la curiosité des touristes.

Do you know Paris? Le vin de Paris existe vraiment ! kelsey chance wine vin vignoble paris montmartre 1024x683

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, consommez avec modération !

Tandis que la parcelle de 1556m² la plus connue du Clos-Montmartre, accueille 2000 pieds de vignes de plus d’une vingtaine de cépages différents : 75% de Gamay, 20% de Pinot, quelques Sauvignon blanc et du Resling, le vignoble de la butte Bergeyre dans le 19ème donne un rosé composé à partir d’un assemblage de Chardonnay, Muscat et Pinot Noir. D’autres vignes franches ont été plantées à travers Paris. Jardin des plantes, Parc de Bercy, Parc Georges Brassens… elles sont une petite dizaine à témoigner du passé viticole de la Capitale. Une époque maintenant éloignée où Paris comptait son lot de terres agricoles et de moulins, subvenant ainsi à ses propres besoins. En effet, au 18ème siècle, l’Île-de-France possédait le plus grand vignoble de France : 42 000 hectares parcourant plus de 300 communes qui répondait à la demande royale de cette période. Tout ceci disparut à la fin de la Seconde Guerre Mondiale pour prioriser les besoins vitaux du pays.

Les habitants des quartiers qui ont le privilège d’avoir leur vigne les chérissent davantage du fait des préoccupations écologiques actuelles. Ces vignes sont bien plus qu’un joli folklore du passé, elles donnent aussi un ‘plus’ aux arrondissements qui les hébergent, un côté bucolique et unique qui fait le charme de ces quartiers de Paris. D’ailleurs, dans vos projets immobiliers, vous êtes souvent en recherche de ce petit trait de caractère qui rendra votre futur quartier unique en son genre. Alors si vous avez une idée de ce que vous cherchez, vous pouvez nous contacter dès maintenant pour que nous vous accompagnons dans votre projet !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current ye@r *